SAVEZ-VOUS TOUJOURS QUI SE CACHE DERRIÈRE VOS GROUPES ?

Bien connaître un groupe avant de le rejoindre

Certes un bon nombre d’informations sautent aux yeux avant de rejoindre un groupe, comme le nombre de vos relations qui y figurent quand il est privé, mais certaines sont plus discrètes et sûrement plus utiles, par exemple savoir qui le possède, ce qui en dit davantage sur sa qualité. Sur la droite sont affichés les propriétaires ainsi que son organigramme, à savoir qui l’administre, qui le modère et le site web auquel il est relié (obligatoire !). De plus, en cherchant mieux, on peut en lire les statistiques, utile pour avoir des infos sectorielles sur les participants, l’activité en matière de discussions ou le nombre d’offres d’emploi publiées. Tout est expliqué dans la page du tutoriel sur http://tutolink.fr/#09reseau

 

Le propriétaire diffère selon la nature de l’organisation

Beaucoup d’organismes sont présents sur linkedin car ils ont compris le gain en temps et argent qu’un groupe peut générer. En effet, là où une association mettait 3 mois pour sortir version papier un annuaire qui était déjà obsolète avant même d’être imprimé, aujourd’hui tous les profils sont mis régulièrement à jour par leurs propriétaires et sont joignables par un simple “envoyer un message” à partir de l’annuaire du groupe. De la même manière les autres types d’organismes ont saisi l’intérêt de ce vecteur et vont surtout réfléchir à bien trouver le profil du responsable du groupe, clé de voûte de la mise en oeuvre de sa stratégie de contenus.

CIBLESNATURE ORGANISMECOMMUNITY MANAGER
CandidatsAdministrationCommunication RH
AdhérentsAssociationComité Directeur
ChercheursÉcoleDirection de la formation
ConsommateursEntrepriseWebmarketing
ClientsAgence de conseilSpécialiste RSE

Cas pratique sur un groupe pour les élus et DGS

La stratégie de contenus est un tour de magie : il y a toujours un truc. Toute la difficulté du tour résidera dans les capacités à se montrer dans une posture de partage pour en dévoiler la possibilité de commerce au tout dernier instant, quand le prospect est considéré comme client potentiel. Plus simplement l’idée est de vendre une solution à celui qui cherche à résoudre publiquement son problème. Dans ce genre de pratique des questions d’ordre déontologique peuvent se poser, comme lorsqu’une société de conseil en management permet à sa filiale de créer un groupe “club des élus et DGS” qui compte plus de 200 membres. Le temps où une journaliste du service public à été épinglée en 1997 pour avoir diffusé un “faux JT” faisant la publicité d’un médicament à bien changé, aujourd’hui ce sont les acteurs économiques qui vont injecter leur publicité directement dans les commentaires, discussions, et administrations de groupes en imitant le style des journalistes.

 

Un groupe au nom de l’entreprise étouffe sa résonance

Même si je suis un cabinet connu, un groupe portant mon nom limitera ses membres seulement à ceux qui m’apprécient. Au final faire un groupe au nom de son entreprise revient à faire un portail pour ses clients… autant prendre son téléphone et poser directement ses questions au vendeur. Le groupe doit être une vitrine pour attirer les passants, un service pour convaincre les prospects et une preuve d’engagement auprès des clients.

C’est donc un thème qui doit être le nom du groupe, issue d’une problématique sectorielle. Si je vends du conseil en sécurité informatique, je vais créer un groupe sur les bugs de Windows. Si je vends des canettes de Coca-cola, je vais faire un groupe sur les amateurs de boissons gazeuses. L’écriture d’articles fera le reste, elle conseillera les membres dans leurs habitudes et donc dans leurs achats, bien sur le contenu ne fait pas tout, un peu de fond ne fait pas de mal non plus.

 

Suivre un tube de conversion

L’objectif du vendeur est de ne pas perdre l’internaute à travers sa navigation, donc l’orienter de manière habile à ce qu’il obtienne une information en plus à chaque clic. Le chemin ci-dessous est un modèle du genre car il permet de partir d’un groupe linkedin qui ne nous appartient pas à l’offre qui est sur mon site.

  1. Lancer une discussion dans un groupe ouvert sans montrer l’URL
  2. Voir le post en entier pour obtenir l’URL de l’article
  3. S’inscrire sur le site pour lire l’article en entier
  4. Lire les enseignements de l’expérience d’un journaliste consultant
  5. Consulter l’offre du cabinet portant la problématique de l’article
  6. et d’autres offres concernant d’autres problématiques

One thought on “SAVEZ-VOUS TOUJOURS QUI SE CACHE DERRIÈRE VOS GROUPES ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *